Qui revient de loin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - BD

Fil des billets

J'ai aimé L'homme qui tua Lucky Luke

Je viens de dévorer "L'homme qui tua Lucky Luke". J'avais un peu peur, au vu des derniers opus sortis, mais le titre et la couverture claquaient:

Hé bien, c'est un très bel album et un magnifique hommage. Si on voit venir l'intrigue principale, toutes les intrigues secondaires sont délicieuses, les personnages sont supers profonds et le scénario est génial.
Je vous le recommande chaudement, à plus forte raison si vous avez lu avec plaisir cette série de BD.

Initiation au JDR: faire le pont avec la BD

L'un des moyens d'attirer de nouveaux joueurs est de faire le pont entre l'un de leur loisir/passion et le jeu de rôle.

De la BD au JDR

C'est le cas par exemple avec Légendes des contrées oubliées, dont la BD de Chevalier et Ségur est indéniablement inspirée du jeu de rôle médiéval-fantastique, et pour laquelle est sortie en 1995 une encyclopédie-jeu de rôle destinée à l'initiation et vendue en librairie.

C'est aussi le cas de la Fleur d'Asiamar, supplément de jeu de rôle offert en 1986 avec le tome du Roi borgne de la série Alef-Thau de Jodorowski  et Arno.

Surfant sur le succès de Lanfeust de Troy d'Arleston et Tarquin, un Jeu d'aventures de Lanfeust et du monde de Troy est sortie en 2005 et a été le point de départ du dK système, décliné par les fans sous de nombreuses formes. Par ailleurs, ce jeu permet de réutiliser les hors série de Cartographie illustrée du monde de Troy et des trois tomes de l'Encyclopédie anarchique du monde de Troy (général, Trolls et bestiaire).

Moins grand public mais tout aussi connu dans le monde de la bande dessinnée: la Caste des Méta-barons de Jodorowski (encore une fois) et Gimenez. Ainsi est paru en 2001 le JDR Métabarons, qui a en outre été traduit en anglais dans la foulée.

La Brigade chimérique de Lehman, Colin et Gess adaptée en 2010.

Plus récement, il y a eu l'adaptation des Quatre de Baker street en jeu de rôle en 2013, sous format papier et électronique (téléchargeable gratuitement) ou encore de l'adaptation en cours de la BD espagnole Blacksad.

Dans le monde du manga, citons aussi City hall adapté en jeu d'aventure en 2014 tandis que le monde du comics n'est pas en reste avec Slàine adapté en système D20 en 2002.

Outre l'intérêt de toucher le public bédéphile, ces adaptations permettent une présence du JDR en dehors du sérail en figurant dans les librairies et grandes surfaces, à la portée d'un public autrement plus grand.

Du JDR à la BD (et re-mi JDR derrière)

Dans l'autre sens, on peut parler de l'adaptation en volume des planches de BD de revues de JDR comme Casus Belli, avec Les aventures de Kroc le Bô de Chevalier et Ségur (parodie de Donjons et dragons) en 1990, La quête des réponses de Morvan et Buchet en 1998 parue dans Dragon magazine, ou encore Les Irrécupérables de Sahmi et Christopher en 2002.

Enfin, certaines BD sont inspirées d'expériences rolistiques ou wargammiennes (Wharhammer Battle) comme les Chroniques de la Lune noire de Froideval et Ledroit. Et la liste d'allonge, avec parfois un-réadaptation en JDR à en perdre son latin: Donjon, The knights of the dinner table, Cigish ou le maître du Je, Le donjon de Naheulbeuk, Le maître de jeu, La quête des réponses, Les rôlistes, Snorri et Machefer, L'agence barbare...

Et dans le monde du manga, on ne peut oublier Les Chroniques de la guerre de Lodoss pour parler de courant important de mangas soit se déroulant dans un univers med-fan inspirée par Donjons & dragon soit centrer sur des personnages qui franchissent la barrière entre réalité et monde fictionnel du JDR (souvent informatique d'ailleurs).

De la sorte, la culture rôliste peut se "mainstreamiser", c'est-à-dire devenir connue du grand public et être considérée comme "normale".

Une approche hybride

Notons aussi le cas particulier avec l'exemple de Superclique, un jeu sudédois pour jouer des superhéros dont les règles sont présentées intégralement sous le format du comics: couverture, dimensions, pagination, dessin !

Autre angle d'attaque, la BD dont vous êtes le héros comme Chevaliers de Shuky et Waltch chez Makaka. ce format est ouvert aux enfants dès 7 ans.

On notrera d'ailleurs que ces jeux de rôles sont indexés dans la base de données BD Gest'.

Une base pour les héros: le manoir steampunk du voyage extraordinaire

Un autre exemple de base, dans une ambiance steampunk cette fois, tiré de la BD Le voyage extraordinaire: un manoir luxueux à la campagne bâti sur les ruines d'un ancien château fort (aspect mémoire du lieu évoqué) avec un atelier d'ingénierie, une immense serre à la végétation luxuriante, des salles regorgeant d'objets provenant des voyages exotiques des proprio dans les colonies + des PNJ indigènes (cuisinier japonais), un arbre géant avec une cabane dedans, un passage secret souterrain/subaquatique jusqu'à une base secrete dans les ruines d'un îlot du petit lac du parc et un deuxième passage subaquatique permettant au prototype de sous-marin de rejoindre la Tamise.

Une base mobile pour les héros: le Dyneo de Vanndomotive

Voici une base mobile qui m'a bien fait rêver, utilisable en SF, en planetary romance ou peut-être en post-apocalyptique: le véhicule d'exploration Dyneo de Vanndomotive de Six saisons sur IlO du cycle de Cyann de Bourgeon, dont il y a un plan dans le HS La Clef des confins:


C'est un engin tout terrain grâce à son chassis d'une solidité à toute épreuve, ses immenses roues autonomes et orientables et sa carrosserie amphibie lui permettant de flotter et de se déplacer sur l'eau. En outre, ses bras manipulateurs et sa grue télescopique et tounante permettent d'opérer sans sorit du véhicule, y compris à distance (au dessus de la canopée par exemple), tandis que son toit-plateforme accueille des véhicules ADAV ou des observateurs-tireurs.

Une base pour les héros: le château de Champignac

Un autre exemple de base de héros avec de nombreux usages narratifs/ludiquestirée de la BD Spirou: le château de Champignac à Champignac-en-cambrousse.

Cela commence par des rumeurs étranges et l'infiltration dans le parc du château où oeuvrerait un sorcier (Il y a un sorcier à Champignac ?).

L'étrange parc du château de Champignac


Puis c'est la rencontre avec le PNJ-inventeur-mycologue Pacôme Hégésippe Adélar Ladislas, comte de Champignac, qui deviendra un ami des PJ Spirou et Fantasio, parfois soutien façon Q (sous-marin à hydrojet du Repère de la murène), parfois aimant à emmerdes (Panade à Champignac, enlèvement par Zantafio, par Zorglub), parfois même adversaire quand il pète un plomb (suite à l'ingestion d'une de ses potions X).

Le génial mycologue


Il les fournira en matos de fou (sousmarin de poche, élixir X-truc de force surhumaine, de résistance au froid, machine à voyager dans le temps, métomol...) et son château leur servira de base et de point de départ d'aventures (le dinosaure du Voyageur du mésozoïque, l'inventeur mégalomane Zorglub).


À noter que le château tiré d'un véritable bâtiment :


Ce château devenant le home sweet home des héros fourbus:

Et il accueillera dans ses granges-hangars bien pratiques divers engins des plus remarquables :


Pour finir, le château sera détruit lors d'un moment bien dramatique dans Le Tombeau des Champignac:

Steampunk : des BD inspirantes - Les Arcanes du Midi-minuit

Des aventures dans un monde steampunk avec une pointe de fantastique (peu développée :( ) en Amérique. Quelques idées à puiser, mais la BD s'essoufle vite, comme dit ici: http://www.planetebd.com/bd/soleil/arcanes-du-midi-minuit/l-affaire-trinski/11787.html

Arcanes_midi-minuit.jpg

- page 1 de 3